top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAlessia Alberti

YSL BEAUTY lance son premier manga sur Instagram

À l’occasion d’Halloween, Yves Saint Laurent Beauté crée une héroïne 2.0 inspirée de l’univers manga.



C’est une première pour la marque de beauté haut de gamme. Cette année, pour célébrer Halloween, YSL Beauté intègre la culture pop à sa communication de marque et lance sur les réseaux sociaux un manga en édition limitée.


L’héroïne principale, DJ Betty, incarne l’esprit audacieux de la Maison : bouleverser les règles établies et briser les codes pour les réinventer selon sa propre vision. Réinvention et action sont les mots clés que l’on pourrait utiliser pour décrire la démarche créative qui anime la saga YSL Beauté actuellement sur Instagram.


Une super héroïne 2.0 qui se bat contre les forces obscures grâce aux super pouvoirs des produits iconiques de la Maison. On y retrouve Rouge Pur Couture, Touche Éclat, Mascara Radical, Pure Shots Night Reboot Serum ou encore Black Opium. Ainsi, chaque produit se réinvente et se met en action au sein d’un nouveau storytelling et dans le cadre de la nuit d’Halloween… où tout devient possible.


Prenons l’exemple de Black Opium : le parfum se veut une porte ouverte sur l’imaginaire, un voyage vers l’inconnu, une exaltation du mystère. Le flacon – à la forme d’un inrô – évoque les petits boîtiers que les guerriers orientaux portaient à la taille pour protéger leurs biens les plus précieux. Véritable Ode à la Nuit, le parfum se transforme ici en une arme : grâce à ses puissants effluves de café et fleurs blanches, Betty remporte cette « beauty battle » et se confirme reine de la Nuit.


En plus des références aux produits, la saga semble mettre en action certaines personnalités chères à la Maison : DJ Betty, au physique élancé et à l’allure mystérieuse, pourrait s’inspirer de Betty Catroux, icône de mode et « double féminin » d’Yves Saint Laurent à laquelle le Musée Yves Saint Laurent Paris consacre actuellement une exposition :


« Son allure, son mystère, son côté sulfureux, un danger insaisissable, désirable, tout ce qui fait l’aura de cette Maison, on en comprend l’ampleur quand on rencontre Betty. » Anthony Vaccarello, Directeur Artistique YSL



Crédit Photo : YSL


128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page